"Réinsérer l'autre dans son histoire, c'est aussi le réintroduire dans le social, lui redonner une place au milieu des autres."

Dr C. Szekely, F. Ouvrard, La maladie d'Alzheimer, Solar, 2007

 

"Un tel album peut  aisément être transporté et consulté au moment où vous ou l'un de vos proches commencez à décliner, à perdre la capacité de prendre des décisions, ou encore au cas où un déménagement est envisagé vers un un autre lieu de résidence tel qu'un établissement médico-social. Non seulement pourra-t-il être un recueil important des valeurs et des buts de la personne concernant ce qu'elle souhaite pour ses soins de fin de vie, mais il peut aussi faire partie de l'héritage de la personne après son décès, en tant qu'objet qu'elle a fabriqué de ses propres mains. La principale leçon du livre de Vie, c'est qu'il vous appartient de réfléchir plus profondément à l'existence que vous avez menée et à la manière dont vous souhaitez qu'elle s'achève." 

P. J. Whitehouse, Le mythe de la maladie d'Alzheimer, Solal, 2009

 

"La biographie du résidant est la première condition d'une approche individualisée qui tient compte des besoins spécifiques de la personne, de ses souhaits et de ses attentes propres "

C. Badey-Rodriguez, Les personnes âgées en institution : vie ou survie, Seil Arslan, 1997

 

"Des recherches futures devraient s’atteler à explorer de façon plus systématique l’impact du livre de vie, dans ses différentes composantes et sous différents formats, sur la mémoire autobiographique des personnes âgées avec troubles cognitifs plus ou moins importants, sur l’identité et le sens de la continuité, sur la résolution de problèmes, sur la dépression, sur les interactions sociales et la conversation, sur la transmission des leçons de vie aux générations futures, sur l’approche de la fin de vie et le sentiment de finitude, etc. On trouvera dans plusieurs articles de Philippe Cappeliez une présentation des travaux (y compris les siens) qui ont exploré plus spécifiquement le rôle de la réminiscence à l’âge adulte avancé et chez les personnes âgées souffrant de dépression.

 

D’autres questions mériteraient d’être explorées de façon approfondie, comme par exemple le rôle des interactions sociales dans la récupération en mémoire autobiographique des personnes âgées, c’est-à-dire la mémoire autobiographique en tant que construction sociale et familiale (voir Coman et al., 2009)."

A.-C. Juillerat Van der Linden, M. Van der Linden, http://mythe-alzheimer.over-blog.com/

 

"Le récit de vie apparait comme un révélateur privilégié des liens entre mémoire, sentiment d'identité et communication. [...] Raconter sa vie, hormis le fait que cet acte confère de la valeur à ce qui a été vécu et une impression de maîtrise, procure au narrateur un sentiment de compétence : sa capacité à évoquer (reconstruire) les expériences et événements passés rend compte d'une mémoire qui fonctionne (même lorsqu'elle présente des défaillances au quotidien). Le récit de vie comporte ainsi des effets positifs sur la métamémoire et partant sur l'estime de soi, dont nous avons relevé l'importance dans le sentiment d'identité. [...] Dans le contexte institutionnel, gériatrique ou psycho gériatrique, l'accueil privilégié des récits de vie offre d'ailleurs bien des atouts, comme par exemple:

. pour le nouveau pensionnaire, la préservation d'une continuité entre sa vie d'"avant" et celle d'"après" l'entrée dans l'établissement

. pour les soignants, un précieux garde-fou contre l'"objectivation" des résidents

- pour l'ensemble des partenaires, un outil de communication privilégié et un apport de sens."

F. Schenk, Leuba, Büla, Du vieillissement cérébral à la maladie d'Alzheimer, de Boeck, 2005

 

“Mme C.,  [de séance en séance], s'étonnait d'avoir pu verbaliser cela et se redécouvrait au fur et à mesure comme quelqu'un qui va à la rencontre de son propre être. La réattribution de son histoire était très éphémère — quelques minutes—, mais pendant ce temps bref, elle pouvait revivre son passé avant de quitter le bureau avec une partie du livre de sa vie.”

Dr C. Szekely, F. Ouvrard, La maladie d'Alzheimer, Solar, 2007